Le Professeur Pascale CHAMPAGNE du Beaty Water Research Center, Queen's University, Canada, sera invité par l'équipe IAM (CMM) du département de Chimie Moléculaire et Macromoléculaire (CMM) de l'ICGM au mois de novembre 2017.
A l'occasion de sa venue, elle présentera deux séminaires dans la salle de conférence de l'Institut Européen des Membranes, aux dates suivantes :
- mardi 14 novembre 2017 à 10h30 sur le thème "Feasibility of producing microalgal biofuel and bioproduct – an integrated wastewater treatment for biofuel and nutrient recovery approach".
- mardi 21 novembre 2017 à 10h30 sur le thème "Graft-modification of natural polymers using reversible deactivation radical polymerization (RDRP) techniques".
 
La deuxième place du Prix de thèse René Dabard de l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, vient d'être attribuée à Cécile ECHALIER qui a réalisé sa thèse à l’Université de Montpellier sous la direction des Professeurs Gilles SUBRA (IBMM) et Ahmad MEHDI (ICGM). La thèse de Cécile, soutenue en novembre 2016, présentait une nouvelle méthode de préparation de matériaux bioactifs s’appuyant sur les compétences complémentaires de l'IBMM et de l'ICGM, impliqués dans ce projet : d’une part, une expertise en chimie organique à l’interface avec la biologie ; et d'autre part, une spécialité dans la chimie inorganique et la chimie des matériaux.
Rappelons que le prix de thèse René Dabard distingue chaque année un docteur en France pour ses travaux de thèse réalisés dans l’un des domaines de la chimie moléculaire, de la chimie du solide et des matériaux et de la chimie et du génie de l’environnement. Ce prix est attribué par le Fonds de dotation de l’ENSCR. Les critères d’évaluation portent sur l’originalité de la thématique fondamentale ou appliquée, la prise de risque aux interfaces des domaines des sciences et la production scientifique (publications, brevets, prix). Lors de cette cérémonie, les prix ont été remis par Jack CAILLOD, Président du Fonds de Dotation de l’ENSCR, et René DABARD, directeur de l’ENSCR de 1983 à 1991, en présence de Pierre LE CLOIREC, directeur actuel de l’ENSCR.
Sara CAVALIERE, Maître de conférences au sein de l'équipe AIME du Département de Chimie du Solide et de la Matière Divisée (CSMD) de l'ICGM, vient de se voir nommer Membre Junior 2017 de l'Institut Universitaire de France (IUF) à compter du 1er octobre 2017, pour une durée de cinq ans.
Les travaux de Sara visent à élaborer des nanomatériaux capables d’améliorer les dispositifs de conversion de l'énergie, tels que les piles à combustible, transformant l'énergie d'une réaction chimique en courant électrique. L'activité de Sara se développe autour de trois axes principaux : la préparation de membranes ionomères nanocomposites, l'élaboration de matériaux de support nanostructurés et les techniques de synthèse et de dépôt d’électrocatalyseurs métalliques. Plusieurs méthodes de préparation telles que la synthèse électrochimique et assistée par les micro-ondes et l'électrofilage sont développées et utilisées pour cet objectif. Diverses techniques physico-chimiques et électrochimiques sont par ailleurs utilisées pour caractériser les matériaux obtenus jusqu'à leur caractérisation in situ dans les dispositifs de piles à combustible et électrolyseurs.
 
Rappelons que l'Institut Universitaire de France (IUF) constitue un réseau d'excellence universitaire qui a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité dans le but de contribuer à une politique de maillage scientifique du territoire. Ses membres sont sélectionnés par un jury international pour la qualité exceptionnelle de leurs recherches et sont nommés pour une durée de cinq ans.
Frédéric JAOUEN de l'équipe AIME du Département de Chimie du Solide et de la Matière Divisée (CSMD) de l'ICGM vient de se voir décerner le Prix Recherche Académique de l'inter-division Energie de la Société Chimique de France (SCF).
 
Frédéric est chargé de recherche CNRS au sein de l'ICGM depuis janvier 2013 où il travaille sur les catalyseurs Métal/N/C pour la réduction d'O2, mais également pour d'autres réactions électrochimiques. Ses recherches sont passées de l'augmentation des propriétés catalytiques de ces matériaux à la compréhension des sites catalytiques formés lors de la pyrolyse, et à la compréhension de leurs mécanismes de dégradation et/ou désactivation en milieu acide.
Frédéric apporte une contribution remarquable au niveau international dans le développement et la compréhension de catalyseurs innovants, à base de métaux non nobles, pour l'électro réduction du dioxygène en électrolyte acide.
La continuité et la persévérance de sa recherche sur ces matériaux depuis 2004, lui ont permis de faire progresser à la fois les propriétés catalytiques et la compréhension scientifique de cette famille de matériaux, grâce à l'utilisation de nombreuses techniques de caractérisations expérimentales et à des collaborations fructueuses.
 
La remise officielle du Prix se tiendra le mardi 14 novembre 2017 à la Maison de la Chimie à Paris.

 

En collaboration avec des équipes de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/UM/ENSCM) et du Laboratoire de chimie de la matière condensée de Paris (CNRS/Sorbonne Universités), notre collègue Danielle LAURENCIN de l'Institut Charles Gerhardt Montpellier (ICGM), vient de mettre au point une nouvelle méthode d’enrichissement isotopique en oxygène-17 très simple à mettre en œuvre, rapide et peu coûteuse. Pour la première fois, les chercheurs ont montré qu’il était possible d’avoir recours à la mécanochimie pour enrichir isotopiquement en oxygène-17 toute une variété de composés organiques et inorganiques. Ces résultats laissent présager une réelle popularisation de la RMN de l’oxygène-17 dans les années à venir, et a fortiori, une meilleure compréhension de la structure et de la réactivité de nombreux systèmes à base d’oxygène. Ces travaux ont été publiés dans la revue Angewandte Chemie le 28 avril dernier, et font par ailleurs l'objet d'une couverture dans ce même journal.
Thomas-Xavier Métro, Christel Gervais, Anthony Martinez, Christian Bonhomme and Danielle Laurencin Unleashing the Potential of 17 O NMR Spectroscopy Using Mechanochemistry, Angew. Chem.-Int. Edit. 2017, 56, 6803-6807
Les domaines de la séparation et de la purification des gaz demandent des matériaux dont la porosité doit-être parfaitement contrôlée. Actuellement, les zéolites, composés inorganiques poreux, sont le plus souvent utilisés, mais réclament beaucoup d’énergie pour leur recyclage. Notre collègue Guillaume Maurin du Département de Chimie Physique de l'ICGM, en collaboration avec des chercheurs de l’Université saoudienne KAUST1, de l’Institut Lavoisier Versailles,  vient de découvrir le KAUST-8, un metal organic framework (MOF) qui purifie le gaz naturel de son humidité et du dioxyde de carbone, tout en se recyclant facilement. Ces travaux sont publiés dans la revue Science le 19 mai dernier.
 
Notre collègue Odile Eisenstein, chimiste théoricienne au sein du Département de Chimie Physique, et membre de l'Académie des Sciences, vient de se voir attribuer le prestigieux Centenary Prize de la Royal Society of Chemistry pour ses contributions exceptionnelles dans le domaine des complexes de métaux de transition pour la catalyse incluant la prédiction de propriétés  et/ou de chemins de réaction. Cette distinction prestigieuse récompense des chimistes de renom qui ont un talent reconnu d'orateur et donne par ailleurs l'occasion à des scientifiques exerçant hors des Iles Britanniques, d'y donner une série de conférences. Odile Eisenstein partage ce prix avec Williams Evans de l'Université de Californie à Irvine et Ben Feringa (Nobel 2016) de l'Université de Groningen.
 

 

L'équipe CMOS du Département Chimie Moléculaire et Macromoléculaire de l’ICGM vient de voir ses résultats publiés dans la revue Materials Today.
Mené en collaboration avec l'équipe Aminoacides et Peptides de l’IBMM, ce travail présente la conception, la synthèse et l’évaluation biologique d’un nouveau type de matériau biomimétique, inspiré du collagène. La principale innovation réside dans l’approche ‘bottom-up’ et modulable de la synthèse de cet hydrogel. En effet, des peptides synthétiques sont modifiés avec des silanes et polymérisés dans des conditions compatibles avec l’encapsulation de cellules. La composition de l’hydrogel peut être modifiée à loisir. Ce travail vise une application dans le domaine de l’encapsulation de cellules souches pour la régénération tissulaire. A ce titre, il associe une équipe de l’IRMB (Institute of Regenerative Medecine and Biotherapy, Montpellier) et l’équipe Biopolymères de l’IBMM.

Le Professeur John Murphy du Département of Pure and Applied Chemistry de l'Université de Strathclyde, United Kingdom sera invité par l'équipe AM²N du Département Chimie Moléculaire et Macromoléculaire de l'ICGM au mois d'avril prochain. A l'occasion de sa venue dans le cadre des séminaire de l'Ecole Doctorale 459 Sciences chimiques Balard (ED 459), il présentera un séminaire intitulé "Evolution of organic super electron donors" le jeudi 20 avril 2017 à 13h45 dans la salle de cours 16.01 de l'Université de Montpellier, campus Triolet.

En savoir plus
Contact

Notre collègue Nicolas Louvain de l'équipe AIME du Département Chimie du Solide et de la Matière Divisée (CSMD) vient d'être élu au Conseil d'Administration de la Société Chimique de France, CA de l'Association nationale. Cette élection conduit à un mandat d'une ou deux années. Rappelons que Nicolas Louvain est également Président de la section régionale Languedoc-Roussillon de la Société Chimique de France (SCF-LR).

Avec cette nouvelle nomination, la section régionale Languedoc-Roussillon de la SCF sera ainsi représentée au Conseil d'Administration de la Société savante de tous les chimistes.

Retour sur la soirée Science & Art - Groupe COnnexion Science & Art (COSA)
Pour sa première manifestation officielle, le groupe COSA (COnnexion Science & Art) initié par l’ICGM, l’IES, l’ENSAM et l’ESBAMMM, a participé aux lundis culturels de la Maison des Etudiants Aimé Schoenig à Montpellier le lundi 20 février 2017.


A cette occasion, une quarantaine de personnes se sont rassemblées lors de cette soirée qui mêlait projection d’extraits de courts-métrages, débat et exposition d’images scientifiques. En première partie de soirée, les spectateurs ont pu découvrir une première séquence visuelle de 45 minutes autour des questions de dénombrement, de symétrie et d’échelle. La deuxième partie de soirée était quant à elle consacrée à des questions d’expérience et de processus. A l’issue de la projection, les spectateurs ont participé à une discussion sur la thématique Art & Science puis ont été invités à un apéritif convivial leur permettant de déambuler dans la MDE autour d’une exposition d’images scientifiques issues des deux laboratoires de recherche du groupe COSA (ICGM et IES).


Une belle réussite pour le groupe COSA qui a placé cette soirée sous le signe des relations entre des champs a priori éloignés mais qui s’avèrent particulièrement complémentaires.

Sara Cavaliere, Maître de Conférences au sein de l’équipe AIME du Département Chimie du Solide et de la Matière Divisée de l’ICGM vient de se voir décerner la médaille de Bronze du CNRS pour son activité scientifique originale et créative, qui a ouvert un nouveau champ de recherche interdisciplinaire dans le développement de matériaux pour la conversion et le stockage de l’énergie.

Rappelons que la médaille de Bronze du CNRS "récompense les premiers travaux autonomes d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes".


Voir le communiqué

Les équipes AIME et CMOS des Départements Chimie du Solide et de la Matière Divisée et Chimie Moléculaire et Macromoléculaire viennent de publier leurs travaux dans la prestigieuse revue Nature Materials.


Les dispositifs de stockage électrochimique de l’énergie, batteries et supercondensateurs, sont constitués de deux électrodes séparées par un électrolyte. Jusque là, la quantité d’énergie stockée dépendait essentiellement de la nature des matériaux d’électrodes et le rôle de l’électrolyte était limité au transport des ions dans le milieu. D’une façon radicalement nouvelle, les équipes de l’ICGM ont montré que l’électrolyte contribuait aussi fortement au stockage de l’énergie, en particulier dans les supercondensateurs. En synthétisant des électrolytes à base de liquides ioniques chimiquement modifiés, ils ont ainsi permis d’augmenter la capacité de stockage jusqu’à 300%.


En savoir plus

Institut Charles Gerhardt Montpellier - Direction

UMR 5253 - CNRS/UM/ENSCM
  • Université de Montpellier
  • Place Eugène Bataillon
  • CC 1700 - Bâtiment 17 -1er étage
  • Tel: +33 (0)4 67 14 93 50
  • Email: direction@icgm.fr
Top