Les réactions chimiques s’accompagnent très souvent d’effets visuels comme des dégagements de fumée ou des changements de couleur, très utiles pour le chimiste dans le suivi du déroulement de la réaction. Relier les sons produits au cours d’une transformation chimique aux variations de paramètres réactionnels (composition du milieu, état physique, température…) est une approche beaucoup moins courante.


Nos collègues du Département Chimie et Matériaux Moléculaires (D1) en collaboration avec des scientifiques de l’IBMM proposent une technique originale reliant le son émis lors du broyage à billes, technique de plus en plus utilisée pour réaliser des réactions sans solvants, à des variations de température du milieu réactionnel, des changements d’état physique, ou à la présence d’intermédiaires réactionnels spécifiques qu’ils ont ainsi pu identifier.


Au cours des dernières semaines, ces résultats de recherche ont été mis à l’honneur à plusieurs reprises. Après avoir été publiés dans la revue scientifique Chemistry World en juin 2022, ils ont fait l’actualité scientifique de l’Institut de Chimie du CNRS au mois d’août. Enfin, France Culture a tout récemment consacré un reportage aux travaux de nos collègues dans son Journal des Sciences.

Voir la publication sur le site de Chemistry World
Consulter l’actualité sur le site de l’INC
Ecouter le reportage sur le site de France Culture

Les travaux du Département Chimie et Matériaux Moléculaires (D1) sur l’écoute des réactions chimiques, mis à l’honneur sur France Culture