Chalcogénures nanostructurés

Nous sommes principalement des chimistes de l’état solide et quoique l’équipe soit clairement identifiée à l’interface avec la physique, nous savons qu’une de nos forces se situe dans notre capacité à produire de nouveaux matériaux qui peuvent difficilement être produits par d’autres. Indépendamment de l’élaboration des couches épaisses amorphes, nous explorons un autre aspect de l’élaboration des matériaux chalcogénures : la préparation des chalcogénures nanostructurés par voie liquide classique ou sol-gel. Nous nous focalisons dans un premier temps sur les chalcogénures de type GeSx et (Ni)MoS2.





L’attrait de cette nouvelle voie de synthèse est non seulement de synthétiser de nouvelles familles de matériaux chalcogénures mais aussi d’en maitriser la structuration (morphologie, porosité, taille…) par l’ajout de liquides ioniques ou de polymères adéquats. Les chalcogénures ainsi obtenus devraient avoir des propriétés qui les démarqueraient des oxydes dont ils sont les homologues, du fait de la plus grande polarisabilité des éléments chalcogènes en regard de celle de l’oxygène. Plusieurs applications pourraient être envisagées pour de tels matériaux, comme par exemple la fabrication de membranes pour la séparation des gaz, la réalisation de nouveaux électrolytes, en catalyse




Par ailleurs, des études sur l’impact de la structuration à l’aide de liquides ioniques ou de polymères des nanoparticules chalcogénures, sur leur activité catalytique sont également menées. Les premiers résultats sur les matériaux NiMoS avec polymères montrent des activités catalytiques supérieures à celles des catalyseurs commerciaux.

Institut Charles Gerhardt Montpellier - Direction

UMR 5253 - CNRS/UM/ENSCM
  • Université de Montpellier
  • Place Eugène Bataillon
  • CC 1700 - Bâtiment 17 -1er étage
  • Tel: +33 (0)4 67 14 93 50
  • Email: direction@icgm.fr
Top