Magnétisme moléculaire et dynamique de spins

Une partie importante de l’activité de l’équipe porte autour des études de magnétisme au sens large, avec des travaux sur matériaux moléculaires multifonctionnels à base de lanthanides d’une part (spins électroniques), et des développements fondamentaux en spectroscopie RMN d’autre part (spins nucléaires). Parmi les études récentes, on peut compter le développement de nouvelles stratégies d’enrichissement isotopique en oxygène-17, en vue de l’élucidation de la structure et réactivité de systèmes complexes par RMN 17O haute résolution, et le développement de matériaux moléculaires alliant magnétisme, chiralité, ferroélectricité et luminescence d’autre part.

.




Principaux domaines de recherches


  • Nouvelles stratégies d’enrichissement isotopique en oxygène-17 pour l’analyse de surfaces et d’interfaces par RMN 17O haute résolution. Cette nouvelle thématique repose sur une toute nouvelle voie d’enrichissement en oxygène-17, grâce à la mécanochimie, qui permet d’accéder à une large gamme de précurseurs organiques et inorganiques dans des conditions simples à mettre en œuvre, et à bas coût. Celle-ci permet d’ouvrir sur de nouveaux développements en RMN haute résolution d’une part, et sur l’élucidation de la structure de systèmes complexes, via la caractérisation des sites oxygène situés à la surface de nanomatériaux, ou à l’interface de différentes phases. >/li>

  • Complexes et matériaux moléculaires multifonctionnels cyano-pontés à base d’ions lanthanides : Cette nouvelle orientation vise à élaborer des complexes et (nano)matériaux moléculaires présentant simultanément plusieurs propriétés physiques tels que des propriétés magnétiques et optiques. La corrélation voire la synergie entre les différentes propriétés aujourd’hui considérées comme un enjeu fondamental sont au cœur de cette étude.

  • l’analyse de systèmes magnétiques complexes du type cœur-coquille, qui permette d’étudier un système hybride avec des effets synergétiques entre le cœur et la coquille de façon adressable. Un nombre important de nano-objets magnétiques développés dans l’équipe peuvent se prêter à ce type d’études. Cette approche ouvre de nombreuses perspectives sur l’étude de la dépendance de l’effet mémoire, des nano-domaines de spins commutables rapides et de leur propagation, etc. Cet axe de recherche comporte une partie de développement expérimental et une approche unique d’étude de nano-objets magnétiques synthétisés dans l’équipe et constitue le premier pas vers l’intégration de (nano)matériaux moléculaires au sein de dispositifs positionnant l’équipe dans le domaine des nanotechnologies.



Publications choisies


Institut Charles Gerhardt Montpellier - Direction

UMR 5253 - CNRS/UM/ENSCM
  • Université de Montpellier
  • Place Eugène Bataillon
  • CC 1700 - Bâtiment 17 -1er étage
  • Tel: +33 (0)4 67 14 93 50
  • Email: direction@icgm.fr
Top