Nanoparticules de métaux, métalloïdes et oxydes

Ce thème de recherche, qui fait état d’une diversité importante en termes de nano-objets préparés, est plus particulièrement reconnu au niveau national et international pour (i) les nanoparticules de silice mésoporeuse, (ii) les nanoparticules métalliques et d’oxydes, et (iii) les nanoparticules de silicium poreux.



De nouvelles orientations et de nouveaux nanomatériaux complètent le panel de ces nano-objets avec la synthèse et l’étude de nanohétérostructures mixtes, et de nouveaux nanovecteurs hybrides (comme les PMO- periodic mesoporous organosilica) pour la délivrance de gènes ou de molécules cytotoxiques.



Principaux domaines de recherches

  • Nanohétérostructures mixtes : L’objectif de ce nouvel axe est de développer à l’échelle nanométrique des hétérostructures multifonctionnelles notamment pour l’imagerie médicale de type cœur-coquille, oignon, Janus, associant des polymères de coordination avec d’autres matériaux développés dans l’équipe comme les nanoparticules de métaux, oxydes métalliques, etc.

  • Nouveaux nanovecteurs pour la délivrance de molécules thérapeutiques : Cette activité se développe notamment dans le cadre de l’élaboration de nanoparticules hybrides de type PMO (periodic mesoporous organosilica) pour la thérapie génique, et de nanoparticules d’or hydrosolubles pour la délivrance de complexes carbéniques d’or cytotoxiques.

Les recherches menées dans ce thème sont quasi-exclusivement orientées vers le domaine biomédical, avec en particulier l’imagerie par résonance magnétique, l’hyperthermie magnéto-induite, la photothérapie dynamique mono- et bi-photonique et la délivrance de médicaments.



Publications choisies

Institut Charles Gerhardt Montpellier - Direction

UMR 5253 - CNRS/UM/ENSCM
  • Université de Montpellier
  • Place Eugène Bataillon
  • CC 1700 - Bâtiment 17 -1er étage
  • Tel: +33 (0)4 67 14 93 50
  • Email: direction@icgm.fr
Top