Procédés-Chimie verte

Team





Catalyse et procédés


Notre objectif est le développement de contributions originales de la catalyse hétérogène pour la valorisation de ressources renouvelables. La substitution des catalyseurs à base de métaux nobles avec des oxydes mixtes de métaux de transition est un passage obligé pour rendre viables plusieurs procédés de transformation sélective de la biomasse. Le reformage des résidus et des intermédiaires de la transformation de la biomasse est un terrain de choix pour remplacer des traitements à haute pression et température par des procédés catalytiques plus sélectifs et moins énergivores. L’équipe est impliquée en plusieurs thèses en cotutelle avec groupes de recherches Européens sur le reformage humide des résidus algaux et sur un procédé à réacteurs alternés pour la génération in-situ d’hydrogène pour piles à combustible.


Dépollution


Les groupes fonctionnels et la grande surface spécifique des polysaccharides gélifiants en font des matériaux efficaces pour l’adsorption sélective de contaminants. La rétention sélective des cations de métaux lourds et l’adsorption de colorants sont des domaines d’application importants en dépollution des eaux. L’élaboration de composites avec des échangeurs minéraux, tels que les zéolithes, permet d’élargir le domaine de rétention de cations de métaux par le chitosane, polymère avec fonctions complexantes spécifiques. Dans le cas des cations radioactifs, l’instabilité de la matière organique au rayonnement a poussé à l’élaboration de pièges uniquement zéolithiques. La formulation en aérogel permet l’utilisation des polysaccharides gélifiants en dehors des solutions aqueuses, notamment pour la purification d’hydrocarbures contaminés par molécules polaires.

Institut Charles Gerhardt Montpellier - Direction

UMR 5253 - CNRS/UM/ENSCM
  • Université de Montpellier
  • Place Eugène Bataillon
  • CC 1700 - Bâtiment 17 -1er étage
  • Tel: +33 (0)4 67 14 93 50
  • Email: direction@icgm.fr
Top